logo

Votre caisse enregistreuse
sur iPad

Découvrir Tactill

Comment analyser ses campagnes

d'emailings ?

L’emailing est une stratégie gagnante à condition de bien optimiser vos campagnes. Il faut prendre le temps d’étudier et de décortiquer les rapports transmis.

Leurs statistiques vous fournissent nombre d’informations essentielles pour optimiser l’impact de vos newsletters. Leur étude est fondamentale si vous voulez booster votre marketing.

Pour bien comprendre les données fournies, nous vous disons tout sur comment analyser ses campagnes d'emailings. Découvrez les principaux ratios de performance et leur définition.

Le taux de délivrabilité


Le premier indicateur à étudier pour analyser ses campagnes d'emailings est le taux de délivrabilité. Il représente la proportion des courriels que vous avez envoyés qui est effectivement arrivée dans la boîte de réception de vos abonnés. Mathématiquement, le taux de délivrabilité = emails délivrés / emails envoyés.

Logiquement, la quasi totalité de vos courriels parviennent à destination. On considère qu’un taux de délivrabilité est normalement supérieur à 98 %. Si vous obtenez un taux inférieur, c’est que votre fichier de contacts doit être nettoyé. Certains emails de votre liste n’existent pas ou plus.

Il est aussi possible qu’un fournisseur d’accès à internet ait bloqué votre domaine du fait d’un classement en spam trop élevé. Dans ce dernier cas, vous devez veiller à votre bonne réputation en vous assurant de bien avoir l’opt-in (consentement explicite) de vos contacts.

etudier-emailing-marketing

Le taux d’ouverture


Parmi les KPI (Key Performance Indicator pour indicateur clé de performance) essentiels de vos campagnes d’emailing, le taux d’ouverture est central. Les différentes solutions d’emailing, telles que MailChimp, vous le calculeront automatiquement. Il correspond à la part des courriels ouverts par vos destinataires sur l’ensemble des emails reçus. Schématiquement, le taux d’ouverture = emails ouverts / emails délivrés.

Pour bien comprendre cet indicateur et l’optimiser, il faut savoir précisément ce qu’il calcule. En effet, ce qui est mesuré, c’est le chargement d’un pixel hébergé par le routeur de l’emailing. Celui-ci se produit dans des cas de figure différents selon les webmails utilisés par vos contacts.

Ainsi certains utilisateurs vont systématiquement charger les images de tous leurs emails, alors que d’autres ne le feront presque jamais. Si l’essentiel de votre base de données est constitué d’adresses Outlook, il est fort probable que votre taux d’ouverture sera faible. Ce sera sans doute l’inverse, si vos contacts sont plutôt des mobinautes.

Au delà de ces éléments, vous pouvez optimiser votre taux d’ouverture en ajustant principalement l’intitulé de l’objet de votre courriel et le nom de l’expéditeur.

Le taux de conversion


Pour faire une bonne analyse de votre ROI (return on invest), le taux de conversion est un indicateur important. Il désigne le nombre de personnes ayant réalisé l’action visée par votre email par rapport à l’ensemble de courriels expédiés. Il se résume donc ainsi : le taux de conversion = personnes converties / emails envoyés.

L’action visée par votre emailing correspond à son but principal (représenté par un call-to-action ou appel à l’action) : obtenir des inscriptions à un événement dans votre point de vente, des achats d’un produit ou service, des téléchargements de coupons de réduction, … Pour savoir comment analyser ses campagnes d'emailings, notez qu’en moyenne un taux de conversion est de 4 %.

analyse-statistiques-emailing


Le taux de réactivité


Pour bien étudier vos emailings, penchez-vous sur le taux de réactivité. Il correspond au nombre de personnes cliquant sur un hyperlien de votre courriel rapporté au nombre de contacts ayant ouvert votre message. Le ratio s’écrit ainsi : le taux de réactivité = cliqueurs / ouvreurs.

Un taux de réactivité fort vous indique que vos contacts apprécient le contenu de votre emailing. Il démontre que vous visez juste dans ce que vous proposez dans le corps du message à vos abonnés.

Le taux de clics


Le taux de clics est un des indicateurs de performance qui informe le mieux sur comment analyser ses campagnes d'emailings. Il représente le nombre de clics par rapport au nombre de courriels reçus. Autrement dit, le taux de clics (ou taux de clics multiple) = clics / emails délivrés.

Pour être précis, il existe un autre KPI à ne pas confondre : le taux de clics unique. Il comptabilise le nombre de personnes qui ont cliqué sur au moins un lien de votre courriel par rapport au nombre d’emails arrivés. L’opération s’écrit donc : le taux de clics unique = cliqueurs / emails délivrés.

Il est plus intéressant de se concentrer sur le taux de clics unique. Par exemple, si un petit nombre de vos destinataires clique sur l’ensemble des liens de votre newsletter, vous aurez un taux de clics multiple très élevé. Pourtant, si les autres contacts (la majorité) ne cliquent pas du tout sur vos liens, votre taux de clics unique sera faible. Une bonne analyse marketing privilégie donc de s’intéresser aux cliqueurs.

Le taux de désinscription


L’un des ratios les plus fondamentaux pour analyser ses campagnes d'emailings est le taux de désinscription. Il se définit par la proportion d’abonnés à votre emailing qui clique sur le lien de désinscription du courriel pour se désabonner de votre liste. Il s’écrit donc : le taux de désinscription = contacts désinscrits / emails délivrés.

On considère que normalement il est inférieur à 1 %. Si votre taux est élevé, il vous faut rapidement réagir et remettre en cause profondément vos emailings.

De tous les indicateurs qui vous permettent de savoir comment analyser ses campagnes d'emailings, lequel vous semble le plus central ?