logo

Votre caisse enregistreuse
sur iPad

Découvrir Tactill

Entrepreneur : Comment prendre de

bonnes décisions ?

Véritables hommes-orchestres, les entrepreneurs gèrent une multitude de choses dans une foultitude de domaines. Commerce, marketing, management, finance, juridique, …, ils s’occupent de tout ! Les chefs d'entreprise sont happés par le quotidien tout en devant maintenir un cap à moyen et long terme.

Ces dirigeants de PME, surtout de TPE, se doivent de prendre le plus souvent possible les meilleures décisions. Pour vous aider dans cette tâche diablement complexe, nous vous dévoilons 7 règles d’or pour prendre de bonnes décisions.

1# Par poser le problème, tu commenceras


La qualité d’une prise de décision tient en grande partie à votre capacité à poser clairement votre questionnement. Sur quoi souhaitez-vous avancer ? Vous voulez mettre en place une nouvelle stratégie, développer votre force de vente, augmenter votre clientèle ou faire croître votre chiffre d’affaires, par exemple. Quels sont les enjeux ? Maintenir votre activité, la faire croître et déménager, permettre de débloquer un emprunt bancaire, …

Exprimer distinctement la problématique à laquelle vous souhaitez répondre vous aidera. Pour prendre de bonnes décisions, il faut savoir où on en est et où on va dans son métier d’entrepreneur et dans son point de vente.

2# Objectif, tu te montreras


Faire le bon choix, c’est être capable de s’extraire de nos ressentis et de nos émotions. Ils nous empêchent de faire fonctionner normalement notre cerveau. Etre irrationnel, c’est nous laisser emporter par une bonne ou mauvaise journée ou encore par une bonne ou mauvaise impression. Il faut pouvoir objectiver notre réflexion.

La rationalité doit ainsi être convoquée pour prendre de bonnes décisions. Si elle contrevient à la norme, à vos convictions ou à votre image de marque, il faut vous interroger pour savoir si vous devez l’accepter. Mais au moins sachez identifier cette contradiction. Par exemple, vous êtes opposé au fait de faire appel à des stagiaires, pourtant le développement de votre enseigne peut le justifier.

bonnes-decisions-commercant

3# Ton intuition, tu écouteras


Cela peut sembler contradictoire avec la règle d’or précédente, et pourtant cela ne l’est pas. L’intuition doit être employée en parallèle de l’objectivité pour prendre de bonnes décisions. Si la décision A vous déprime et vous rend malheureux et qu’au fond vous ne la sentez pas, il y a peu de chance pour que ce soit la bonne.

Il faut apprendre à écouter ses signaux intérieurs. Ils peuvent se manifester de multiples façons, et cela dépend souvent des individus. Il y a les impressions, les émotions, l’excitation, les douleurs corporelles, les palpitations cardiaques, les insomnies, …

4# De ton expérience, tu te serviras


La prise de décision est un apprentissage qui se construit tout au long d’une vie. Un adolescent n’a pas la même capacité qu’un adulte d’un certain âge à prendre la meilleure décision.

Il faut se souvenir de vos décisions passées ayant conduit à vos plus grands succès pour prendre de bonnes décisions. Comment avez-vous procéder ? Et l’inverse aussi : dans quelles circonstances avez-vous pris vos pires décisions ? Au fil du temps, vous pourrez établir la bonne méthodologie qui vous correspond.

meilleurs-choix-entreprise

5# De bonnes informations, tu recueilleras


Pour se faire une idée juste, il est important d’avoir toutes les données du problème. Opter pour un statut de SARL ou de SAS suppose de recueillir tout un tas d’informations, tant au niveau légal, que comptable, et d’avoir accès à des simulations financières.

Pour prendre de bonnes décisions, il faut donc être capable de collecter la bonne matière. Ni trop peu, ni pas assez. Il ne s’agit pas d’amasser trop d’infos au risque de vous y noyer et de vous perdre dans les détails. Avec pléthore de données, vous risquez de manquer l’essentiel.

6# Une pause, tu prendras


Ce n’est pas en plein coup de feu que vous allez faire le meilleur choix pour l’avenir de votre restaurant. De même, si vous êtes épuisé, harassé, exténué, … mieux vaut attendre une période plus calme ou s’accorder un break.

Pour vous mettre dans les meilleures conditions, accordez-vous une activité de détente. Prendre un bol d’air en forêt, faire du shopping, s’accorder un soin en institut, passer un moment en famille, faire du sport, … peuvent vous aider à déstresser. Pour prendre de bonnes décisions, il faut être dans de bonnes dispositions.

7# Ton temps, tu prendras


Pour prendre de bonnes décisions, il est nécessaire de bien prendre le temps. Analyser les choses demandent de pouvoir établir un réel diagnostic. Il est parfois nécessaire d’établir des calculs et/ou de solliciter des devis, des avis, des conseils (pour une stratégie de développement de votre boutique, par exemple).

Pour autant, comme le dit l’adage, le temps, c’est de l’argent. Ne vous perdez pas dans une réflexion trop longue qui pourrait être stérile. Sachez en adapter la durée à l’importance de l’enjeu et à vos capacités.

De votre côté, votre expérience vous a-t-elle apporté quelques trucs pour prendre de meilleures décisions qui nous aideraient tous ?