logo

Votre caisse enregistreuse
sur iPad

Découvrir Tactill

S'implanter dans un centre commercial

Lettre à une dame d'une autre génération

“Tu te rends compte, ils déménagent dans la zone commerciale ! Eh bien puisque c'est comme ça, je n'irai plus chez eux. Je continuerai à soutenir les commerçants de mon centre-ville en y allant faire mes achats”.

Voilà ce que m'a lancé ma grand-mère quand sa boutique de prêt-à-porter préférée, qui pourtant ne désemplissait pas, a choisi de déserter le centre-ville au profit d'un centre commercial. Et elle n'est pas la seule à se faire avocate des commerces de proximité. Selon une étude de TNS Sofres de juin 2015, 90% des Français s'y rendent avec plaisir, notamment parce qu'ils reçoivent de meilleurs conseils.


S'implanter dans un centre commercial

Avantages

Mais tu comprends mamie, il y a beaucoup d'avantages pour eux à installer leur commerce dans un centre commercial plutôt que dans la rue piétonne de ta petite ville. Aussi fréquentée soit-elle.

Ce qu'il faut que tu saches, c'est que les centres commerciaux drainent énormément de trafic grâce à un établissement dit “locomotive”. Qu'il soit une grande enseigne alimentaire (comme Auchan, Carrefour, Leclerc…), ou un concept store (comme Decathlon, H&M, Fnac…), il permet à tous les commerces situés autour de lui, de leur assurer un très bon taux de fréquentation. Peut-être plus élevé que dans ta rue piétonne.

D'autant qu'en moyenne, les Français font leurs courses alimentaires une fois par semaine (bon, toi tu es plus en forme que les autres, c'est pour ça que tu y vas tous les jours). Ce qui signifie que les revisites sont plus fréquentes pour les commerces proches de cette grande surface alimentaire. Et ça fait des sous. Parce qu'il est bien là le nerf de la guerre, faut pas se le cacher mamie.

Et si en plus on leur facilite la vie en mettant à disposition un parking gratuit pour garer leur voiture, sans compter les transports en commun juste à l'entrée du centre… Ben oui mamie, la société à évolué, et même si à 83 ans tu ne peux compter que sur tes deux petites jambes menues et frêles, eh bien pour nous c'est le train, le bus ou la voiture (franchement c'est quand même plus cool quand on a plusieurs packs d'eau à porter tu sais).

Faut dire aussi que l'expérience d'achat est moins palpitante dans le centre-ville que dans le centre commercial. Tu vois, par exemple, la visite du Père Noël en décembre, les petits concerts ou le manège à chevaux pour enfants ? Tout ça à côté des magasins et des restaurants du centre. Eh bien là, les parents peuvent laisser leurs enfants se défouler pour avoir la paix cinq minutes. Et finalement tout le monde est content : les parents ont la paix et restent plus longtemps sur place, les enfants s'amusent entre eux, et les commerçants sont contents car les parents qui restent plus longtemps consomment plus que prévu.

Bientôt tu verras, ce sera ton glacier qui partira s'installer à côté du manège. Pourquoi est-ce qu'il ne le ferait pas, puisqu'après tout il y aura du monde à son stand à la fin de chaque tour de manège. Certainement plus que dans ta rue piétonne…


Inconvénients

Ou bien peut-être pas, en fin de compte.

Je dis ça car s'il y a des avantages évidents à implanter son commerce dans un centre commercial, il y a forcément aussi quelques inconvénients pour les commerçants.

Tiens par exemple, le droit au bail. Il est souvent 15 à 20% plus élevé qu'en centre-ville. Et c'est sans compter l'adhésion, souvent payante (et chère). Voilà de quoi dissuader ton glacier !

D'autant que son dossier risque fort de ne pas être accepté par l'organisation des commerçants, puisque c'est un indépendant (oui je sais, c'est ceux que tu préfères). Les centres commerciaux recherchent une certaine solidité financière, ce qui les rassurent bien plus qu'un petit commerçant non franchisé par exemple.

Ton glacier préféré… Lui qui aimerait ne pas ouvrir le matin, et rester plus tard le soir. Tu vois mamie, on ne travaille pas quand et comme on veut dans les centres commerciaux. Il faut veiller à respecter les horaires d'ouverture du centre. Ce qui veut dire plus de personnel à engager, et plus d'heures supplémentaires à payer. Et ça tu vois, c'est compliqué pour lui. Ça fait quand même pas longtemps qu'il s'est lancé…

Voilà mamie. Tu as perdu ta boutique préférée, mais je crois que tu vas pouvoir garder ton glacier !


Pour finir

Résultat : la plupart de tes commerçants de proximité resteront là où ils sont. Et quant à ceux qui partent, ils se feront remplacer par de nouveaux petits commerces indépendants, car 80% d'entre eux voient leurs 10 prochaines années dans les centres-villes. Non seulement parce que 56% des Français continueront à se rendre en centre-ville plutôt que dans un centre commercial pour faire leurs courses, mais aussi parce qu'environ 94% des commerçants estiment qu'ils apportent de l'animation et de la dynamisation dans ta petite ville, mamie.

Je n'aborde même pas le fait que cela évite également les déplacements inutiles, parce que toi, de toute façon, les transports en commun ou la voiture, c'est pas ton truc.


Author photo