logo

Votre caisse enregistreuse
sur iPad

Découvrir Tactill

5 façons pour bien composer la carte

De son food truck

La réunion de Éric débute dans une vingtaine de minutes, il sait qu'il devra faire son choix rapidement. Amira, elle, a passé ses 3 dernières heures à plancher sur sa rédaction, elle est affamée et son cerveau s'est mis en économie d'énergie en sortant de la salle d'examen, elle va sûrement prendre un peu de temps pour choisir son plat. Quentin et Priscille n'ont pas spécialement faim mais leur séance de cinéma commence dans 15 minutes, ils auront certainement faim pendant le film et préfèrent se laisser tenter maintenant. Quant à Baptiste, dîner dans votre food truck n'est pas raisonnable en cette période du mois, mais l'odeur qui s'en échappe ne lui permet pas de résister. Et tout ça, c'est tant mieux pour vous !

Le profil de vos clients n'est jamais le même, pourtant votre but, lui, le sera : (re)donner envie aux clients de venir se restaurer chez vous. Et ça passe aussi par une carte parfaitement élaborée qui saura rapidement capter vos intéressés. À vous de checker ce qui n'a pas encore été fait et de corriger le tir afin d'attirer le plus de monde dans votre roulotte food truck.




Tout est une question de présentation

(Ou presque). Votre carte, que vous l'affichiez simplement sur panneau devant votre food truck, ou que vous mettiez des cartes papier à disposition des clients, elle jouera forcément un rôle décisif sur le comportement du client.

Faites d'elle un atout en la rendant propre, lisible et bien sûr appétissante (tout en respectant les obligations réglementaires). Car même si elle représente un coût non négligeable, elle peut rapidement devenir une source de profit considérable.

Sur votre carte, tout a son importance : le plat écrit en gras (celui que vous souhaitez vendre le plus), les icônes (celle du “fait maison” par exemple), le texte encadré (où les plats les plus chers et/ou les menus sont inscrits), les photos de vos plats et les couleurs qui respectent le thème de votre food truck. Cela vous permettra d'augmenter votre ticket moyen !




Choisissez des noms de plats alléchants

On a bien compris que le nom “pizza reine” c'est le nom de votre pizza au jambon, fromage et champignons. On le sait tellement que maintenant, on ne trouve ça plus du tout sexy.

Il est bien connu que le nom d'un plat plus élaboré est préféré au nom plus simpliste. Un nom subtil et recherché laisse à penser que le plat est de meilleure qualité (eh oui). Ça peut paraître étonnant au premier abord, mais vos clients chercheront toujours à prendre le plat au nom le plus intrigant. Il ne vous reste plus qu'à être imaginatif !




Misez sur des “propositions du jour”

La Chambre de Commerce et d'Industrie d'Alençon nous donne 3 bonnes raisons de mettre à la carte des propositions du jour, dans votre food truck :

1)Il va vous permettre de tester les réactions des consommateurs, déceler les goûts et les tendances. Finalement, le plat du jour est une source d'informations pour vous et un très bon moyen de faire évoluer votre carte sans prendre de risques inutiles.

2)Par ailleurs, le plat du jour peut aussi se choisir en fonction de vos fournisseurs. Ainsi, il peut vous générer un gain important sur le coût des matières. À vous de dénicher les bonnes affaires !

3)Le plat du jour que vous aurez choisi de proposer à vos clients permettra d'améliorer l'image de votre food truck sur le plan commercial, tout en dynamisant l'offre de votre carte. Quant à vos habitués, ils seront heureux et satisfaits de voir l'offre se renouveler régulièrement.




N'oubliez pas de proposer des plats “gras”

C'est malheureux à dire, mais comme on vous l'expliquait déjà dans l'article les 5 tendances alimentaires des 18-30 ans, entre ce que les consommateurs disent vouloir manger et ce qu'ils mangent réellement, le fossé est énorme. Selon une enquête de l'INSEE, seulement 16% des (jeunes) Français respectent les recommandations nutritionnelles des autorités sanitaires. Alors oui ça voudrait manger veggan & gluten free but, quand ça a faim la majorité veut du gras.

Tâchez donc de proposer un plat plus “fat” que les autres, celui dont l'odeur donnera vite l'eau à la bouche. Celui par lequel Amira, qui sort tout juste de son examen, sera tentée. Eh oui, nous sommes dans une société où l'on cède facilement à la tentation. Un peu de réconfort dans ce monde de brutes, et tant pis pour les kilos !

Preuve à l'appui que les Français aiment manger (un peu) gras, voici les
10 meilleurs food trucks de Paris pour ne pas manger le colin/épinards du réfectoire le midi” (ce n'est pas nous qui le disons!)




Proposez le bon nombre de plats, au bon prix

L'assortiment de votre offre est le point clé, la colonne vertébrale de la carte de votre food truck. En règle générale, l'assortiment peut se bâtir à travers 5 gammes de propositions : entrées chaudes, entrées froides, plats principaux, salades et fromages, desserts.

En tant que food truck, vous pouvez limiter ces propositions à : plats principaux et desserts (sans compter les boissons). Néanmoins, dans ces gammes de produits, suggérez entre 3 et 6 plats, et desserts. Trop de propositions ne feraient que compliquer l'organisation de votre (petite) cuisine, et fera attendre vos clients plus de temps qu'ils ne sont prêts à accorder.

En ce qui concerne l'élaboration des prix, elle doit tenir compte de plusieurs éléments :
-le positionnement commercial de votre food truck (thème, formules, etc.),
-les prix pratiqués par la concurrence,
-le prix dit “psychologique”, c'est-à-dire le prix optimal que le client est prêt à payer pour tel produit. Par exemple, si vous préparez des burgers, aller au delà de 15€ l'unité, pourrait bloquer le consommateur à venir vous rendre visite
-le coût de revient des plats et des menus,
-l'équilibre, afin d'éviter au maximum les écarts de prix trop importants entre les produits d'une même gamme. Par exemple, un burger à 4€ et un autre à 15. Divisez le plus grand prix par le plus petit, le résultat ne doit jamais excéder 3, pour respecter cet équilibre. Ici, 15/4 = 3,75.
Il y a encore un peu de boulot et c'est bientôt les fêtes alors on ne lâche rien !


Author photo