Logo Tactill

Le blog des commerçants

Votre caisse enregistreuse sur iPad

Découvrir Tactill

disneyland commerce

Bien choisir son local commercial

Une étape essentielle

Vous voilà donc entrepreneur, vous êtes “libérééééé, délivrééé” et les étoiles vous tendent les bras (même si vous ne savez pas trop ce que ça veut dire). La référence à Disney s’arrête ici, c’est promis. Revenons à nos moutons.

Idée de commerce : Check.
Business Plan : Check.
Expérience dans le domaine : Check (ou presque).
Local : Still due.
Financement du projet : Still due.

Bon, vous voilà “presque” entrepreneur. Il vous manque deux étapes, dont celle de vous trouver un local commercial parfait. Et n’allez surtout pas croire que ce sera une mince affaire, votre futur local doit répondre à des critères bien précis, et correspondre le mieux possible à votre projet. Car celui-ci tiendra pour beaucoup en la réussite de votre business. Par ailleurs, vous n’en faciliterez que mieux la décision finale de la banque. Car c’est aussi ça l’intérêt : obtenir une aide financière. Non ?

Vous pensez avoir déjà repéré quelques pépites ? Voyons voir si elles passent le test !


Un local commercial adapté à votre projet

Vous avez eu le coup de coeur. L’endroit rêvé, vous vous y voyez déjà. En plus, presque pas de travaux à prévoir. Awesome !

Oui, mais. Marcher au coup de coeur et à l’instinct ne suffit pas toujours. Votre futur local doit avant tout être adapté au projet que vous avez pour votre commerce. Sa configuration doit être optimale pour votre business.


# <p style='text-align: center;'>Comment savoir si le lieu trouvé s’accorde à votre projet ?

Pour commencer, la surface du local. Demandez-vous si l’espace du lieu principal, celle où vous recevrez vos futurs clients, est compatible avec votre idée de commerce. Par exemple, vous comptez ouvrir votre restaurant (et on vous félicite pour ça). Demandez-vous si le lieu propose une salle dont l’espace correspondrait à votre projet. Si vous avez prévu de faire 30 couverts par soir, serait-il possible de réaliser cet objectif avec une petite salle ?

Toujours en restant dans le domaine de la restauration, le lieu propose-t’il une cuisine et une réserve ? Vous pouvez très bien choisir un lieu sans ces espaces, encore faut-il avoir le temps et l’argent pour se lancer dans des travaux qui retarderaient l’ouverture de votre établissement. Néanmoins, interrogez-vous quand même sur l’espace disponible pour le stockage de vente, et l’état actuel de la cuisine.

Quant à la vitrine et la disposition du lieu, se prêtent-t’elles à votre concept ? Si vous avez décidé d’ouvrir votre boulangerie, un local tout en longueur peut être approprié. Tandis qu’un salon de coiffure demandera plutôt un espace carré et dégagé.

Et puis, on l’a déjà évoqué un peu plus haut, vérifiez bien qu’il n’y ait pas de gros travaux à prévoir, à moins qu’ils fassent déjà parti de votre projet et de votre business plan. Y-a-t’il des mises aux normes obligatoires dont vous devrez vous charger ? Si vous en avez de prévues, pourquoi ne pas faire appel à un architecte pour votre commerce ?



L’emplacement de votre local commercial

# Le dynamisme des alentours

Certains quartiers sont évidemment plus animés que d’autres. Peut-être ne connaissez-vous pas la notoriété de celui dans lequel vous avez trouvé un local. Mais ce que vous pouvez rapidement vérifier en revanche, c’est la présence d’écoles ou de bureaux, proches du local. Tout comme les mairies et les bureaux de poste (si, si, je vous assure), ils drainent généralement énormément de trafic dans les quartiers où ils se trouvent. Avant même d’avoir visité le local, si vous le savez implanté près de ces lieux, retenez que c’est un bon signe pour votre business.


# L’accessibilité et la visibilité

Vous l’avez compris, le lieu où se situe votre commerce a une importance primordiale pour la réussite de votre commerce, tout comme son accessibilité.

Un local avec une vitrine en retrait, ou situé dans une impasse par exemple, empêchera sa bonne accessibilité et pourra freiner les clients potentiels à venir, ou même les habitués à revenir. Votre local doit être visible, avec un accès dégagé pour y accéder (aucun obstacle doit se mettre entre vous et votre client).

Observez les transports qui se situent autour du local commercial trouvé. Est-il facilement accessible par métro, RER, bus ou tramway ? Et dans le cas où vous seriez éloigné de la ville (ou que par chance l’heure de parking ne coûterait pas plus 4€), vos clients pourraient envisager de vous rendre visite en voiture. Y-a-t’il des places de parking à proximité pour les accueillir ?

Si votre commerce est difficilement accessible par les transports en commun, la voiture, ou même par son entrée, il est plus que probable que cela en décourage quelques uns à vous rendre visite.


# La présence d’autres commerces

Le bon emplacement d’un local réside aussi dans l’environnement commercial dans lequel il se trouve. Eh oui, la réussite de votre commerce ne tient pas uniquement à vous ! Si par exemple vous êtes une épicerie fine, uniquement entourée de magasins de textile, vous pourrez rencontrer quelques difficultés à trouver votre clientèle.

En revanche, si votre local se situe près de grandes enseignes (un supermarché, une Fnac, un H&M…), vous aurez certainement plus de passage dans votre établissement, grâce à ces commerces dits “locomotives”, drainant énormément de trafic.



Vérifications de dernières minutes

# Historique du lieu

Demandez-vous si le local commercial que vous visez est souvent de retour à la location. Si c’est le cas, ayez conscience que votre banque pourra certainement émettre une réserve sur votre projet, uniquement pour ce choix. De même que les clients et habitants du quartier pourront d’ores et déjà avoir un mauvais a priori sur votre commerce, à cause de leurs précédentes expériences avec les anciens locataires.


# Habitants du quartier

Allez à la rencontre des habitants du quartier pour connaître leurs habitudes. Demandez leur s’ils aiment fréquenter ce quartier et pourquoi. Aimeraient-ils voir apparaître un nouveau restaurant, boulangerie, magasin, salon… Certains vivent dans ce quartier depuis plusieurs années et en connaissent toute sa noblesse, mais aussi toutes ses failles. Alors pourquoi ne pas vous servir de leurs conseils ?


# Revenir plusieurs fois

En matinée, en plein après-midi, en soirée, aux heures de rush, en semaine, en week-end… N’ayez pas peur de retourner plusieurs fois dans le quartier, et surtout devant le local afin de constater par vous-même l’ampleur et le type de fréquentation, en fonction de l’heure.


# Concurrence

Vous ne serez probablement pas le seul commerce de ce type dans le quartier. Pourquoi ne pas vous renseigner sur vos concurrents pour connaître leur ancienneté, leur notoriété auprès des habitants du quartier (et ceux d’un peu plus loin), leur dynamisme (sont-ils très fréquentés ?), et leurs prix (pratiquent-ils les mêmes que les vôtres ?).



Prêt pour trouver le local idéal ?

Je vous l’accorde, ça fait un paquet de vérifications. C’est d’autant plus difficile à faire lorsqu’on a déniché une perle rare dans lequel on se projette déjà. Néanmoins, que ce soit vis-à-vis de votre banque ou de la prospérité de votre futur commerce, le bon choix de votre local commercial passe aussi par ces critères de sélection.

D’ailleurs, si vous souhaitez approfondir davantage le sujet, pour être certain d’avoir trouvé LE local idéal rendez-vous ici.