logo

Votre caisse enregistreuse
sur iPad

Découvrir Tactill

Comment devenir un commerçant

“COP21”

Et vous, êtes-vous “COP21” ? C'est la nouvelle expression que l'on entend un peu partout depuis le mois dernier : “être COP21”. Si elle est légèrement nunuche et sera bien vite passée de mode, le fond est, quant à lui, beaucoup plus fort.

Les médias nous matraquent d'informations sur cette 21ème conférence pour le climat car, et tant pis si ça fait trop pompeux, l'heure est grave. L'objectif est de trouver un accord “universel et contraignant” entre les pays, dans le but de se diriger vers une économie et une politique mondiale éco-responsables.

Vous n'êtes peut-être pas un expert dans le domaine, mais leur volonté c'est, entre autres, que les ours polaires continuent à vivre sur leur banquise, tranquillou ! Par conséquent, ils espèrent pouvoir contenir le réchauffement climatique à moins de 2°c. Ils avaient jusqu'à ce soir pour se mettre d'accord, finalement la décision a été reportée à samedi matin pour une adoption à la mi-journée.

Alors oui c'est bien sympa tout ça, mais vous, en tant que commerçant, que pouvez-vous faire pour participer à cet effort collectif, même mondial ?




Zero Waste France

On a tendance à penser que les efforts sont attendus seulement de la part des politiques. C'est en partie vrai, et la COP21, qui rassemble 195 États, nous le force à croire. Néanmoins, il faut que tout le monde commence à se mettre en mouvement ; et c'est aussi grâce à vos actions de commerçant que vous pourrez influencer votre clientèle.

Zero Waste France, une association de protection de l'environnement, spécialiste de la problématique des déchets ménagers, a lancé un projet intelligent en 2012 pour les commerçants : “Mon commerçant m'emballe durablement”. Le projet vise notamment à développer l'utilisation d'emballages réutilisables et la réintroduction de la consigne.


cop21-zero-waste-france-etiquette-commercant-responsable-eco

LUSH, société de cosmétiques frais et faits maison, offre un masque aux clients qui rapporteraient en boutique 5 pots vides. Voilà un exemple, parmi de nombreux autres, qui sait comment donner une seconde vie aux emballages, tout en fidélisant simplement les clients et en économisant sur les empaquetage des produits.

Zero Waste France présente 12 propositions d'actions de ce genre, dans un livret élaboré spécialement pour vous, à partir d'une enquête réalisée auprès de commerçants ayant déjà expérimenté des solutions de réutilisation des emballages. En voici quelques unes.




1) Le sac plastique, c'est pas automatique !

Eh oui, parce que ça ne marche pas uniquement pour les antibiotiques, vous avez à présent l'excuse COP21 pour changer les habitudes de vos clients, en ne distribuant pas automatiquement des sacs et couverts en plastique, ou des serviettes. Posez-leur simplement la question “avez-vous besoin d'un sac plastique ?”. La question ne surprend quasiment plus, les surgelés Picard, par exemple, ont adopté cette façon de faire. Quant à la plupart des grandes enseignes, elles ne les donnent plus gratuitement.


sac-plastique-pas-automatique

Quoi qu'il arrive, vos clients pourront peut-être s'étonner de cette nouveauté, mais ils reviendront toujours pour vos produits ou vos services… Non pas pour vos sacs plastiques.




2) Communiquer pour changer les (mauvaises) habitudes

N'ayez pas honte d'informer votre clientèle, autant par oral que par écrit. Ils doivent pouvoir prendre conscience de la quantité de déchets dont il est question, ainsi que des efforts réalisés par votre commerce, et par vos clients.

En tant que commerçant vous pouvez par exemple les informer en affichant dans votre magasin : “Ici nous distribuons 200 sacs jetables par jour, aidez-nous à réduire ce nombre !”. La prise de conscience est alors d'autant plus forte.




3) Réduire les déchets pour que tout le monde y gagne

Sachez donner un coup de pouce aux clients investis. Ils vous permettent d'économiser entre 1 et 20 centimes pour chaque sac ou barquette qu'ils ne prendront pas, à vous de leur proposer des remises. Voilà une belle raison de revenir dans votre commerce. Vous pouvez par exemple offrir un dessert, une prestation, ou un produit de votre boutique, tous les 10 passages en caisse, s'ils apportent leur sac réutilisable.


sacs-comercant-le-figaro-source

Si vous êtes un restaurant, pourquoi ne pas proposer systématiquement un “doggy bag” aux clients qui n'ont pas terminé leurs assiettes ? Cette pratique très répandue de l'autre côté de l'Atlantique, peut rapidement se démocratiser sur notre territoire.




4) Je signe pour la consigne

Là encore, Zero Waste France, propose une action simple, économique et écologique : mettre en place une consigne pour les boîtes ou bouteilles. Si vous êtes une épicerie qui vend du lait ou de la crème fraîche par exemple, vous devez certainement offrir un nouveau pot en plastique à chaque passage en caisse. Vous pouvez investir dans des bocaux ou bouteilles en verre, ou bien demander à vos clients de rapporter les leurs.


suremballage-la-voix-du-nord-credit

Pour certains types d'emballages, la version réutilisable coûte à peine plus cher que la version jetable. Les économies sont donc beaucoup plus importantes sur le long terme. Assurez-vous simplement d'avoir un espace plonge pour respecter les procédures de lavage.




5) Stop au suremballage

Cette action mérite peut-être plus d'effort que les quatre précédentes. Néanmoins, en signalant les emballages superflus à vos fournisseurs, vous leur permettez de se remettre en question voire de les encourager à abandonner leurs suremballages. Car si les remontées proviennent souvent de la part des clients, il n'y a réellement que vous, commerçant, qui pouvez amener les producteurs à abandonner le suremballage.


suremballage-cop21-commercant-bon-geste


Finalement

Vous pouvez devenir un commerçant éco-responsable en mettant en place dans votre restaurant, votre boutique, votre salon, ou votre food-truck, quelques actions simples. En plus de vous engager personnellement et professionnellement pour le climat, vous réussirez à fidéliser des clients et à faire de petites économies sur vos emballages.


Author photo