Logo Tactill

Le blog des commerçants

Votre caisse enregistreuse sur iPad

Découvrir Tactill

Leonardo Di Caprio commerce prospère

Les 7 clés pour un commerce prospère


Les Français aiment entreprendre et n’ont pas fini de nous le prouver. D’après une récente étude de l’INSEE sur la création d’entreprises, on compte 550 700 entreprises créées en France en 2014 - soit 2% de plus qu’en 2013 -.

Néanmoins, les statistiques peuvent parfois être cruelles en nous rappelant que seulement 50% des entreprises sont encore en activité après 5 ans. « Ce sont les caps de la deuxième et de la troisième année qui sont les plus difficiles », précise l’INSEE. Un taux de pérennité toutefois nuancé en fonction du secteur d’activité.

Pourtant, l’échec d’un business n’a que rarement lieu du jour au lendemain. Dans votre quotidien, posez-vous constamment les bonnes questions, aussi redondantes soient-elles. Vous devez savoir ce qui est bon pour votre entreprise, et surtout, ce dont elle a besoin pour croître de manière constante. Aujourd’hui, commencez par vous demander : comment faire plus d’argent qu’hier ?

its-working


« Innover c’est facile. La difficulté c’est de transformer une innovation en vrai business. » Michael Dell

Innovation

La réussite d’un business ne tient pas uniquement du fait qu’il réponde aux attentes de ses clients. Il doit aussi savoir anticiper les futures tendances en développant un produit ou service, qu’il saura parfaitement vendre.

L’innovation est la clé pour devancer vos concurrents, c’est la raison pour laquelle elle doit faire partie intégrante de votre business plan.

Interrogez-vous : Quand votre business a-t-il introduit pour la dernière fois un nouveau produit/service sur le marché ?

Quoi qu’il en soit, ayez toujours une longueur d’avance sur tout. Lorsque vous finissez de mettre au point un nouveau concept, ne vous reposez pas sur vos lauriers mais anticipez plutôt le prochain.


« Des idées, tout le monde en a. Souvent les mêmes. Ce qu’il faut c’est savoir s’en servir. » Coluche

Différenciation

Pour beaucoup, le prix est un critère de différenciation. Être moins cher que vos concurrents ne vous différenciera pas d’eux, ou pas sur le long terme en tout cas. Lorsque vos concurrents auront à leur tour décidé de baisser leur marge, ce jour-là que ferez-vous pour vous différencier d’eux ?

Sachez aussi que la qualité prendra toujours le pas sur la quantité. Les clients sont intelligents et s’éduquent par les choix qu’on leur propose.

Interrogez-vous : Quelles sont les deux raisons pour lesquelles un client préfère venir chez vous plutôt que d’aller chez vos concurrents ?

Être premier n’est parfois pas suffisant. Vous vous devez d’être également le meilleur dans votre domaine.


« Keep your friends close and your ennemies closer. » Sun-Tzu

Concurrence

Voilà une raison que de nombreuses entreprises préfèrent ignorer. Pourtant, savoir ce que font vos concurrents peut parfois sauver votre business.

Après les avoir identifiés, petits et grands, gardez un œil sur eux. Forces, faiblesses, plus vous en savez, plus vous multiplierez vos chances de développer votre entreprise. Renseignez-vous sur leur localisation, leurs produits/services, leurs prix, leur positionnement marketing, leur site web et même leur (e)réputation.

Vous devez aussi mieux comprendre le comportement des consommateurs que vos concurrents. Que veulent-ils acheter et comment comptez-vous répondre à leurs besoins, sont autant de questions que vous devez obligatoirement vous poser pour rester leader dans votre domaine.

Interrogez-vous : Quelle est votre place sur le marché par rapport à vos concurrents ?


« Un business dont le seul but est de faire de l’argent est un bien pauvre business. » Henri FORD

Besoin du consommateur

Un grand nombre d’entreprises ouvre leur commerce dans le but unique de faire de l’argent, sans toutefois se préoccuper de ce que désirent les consommateurs.

Il ne faut pas vous attendre à ce que les clients viennent se bousculer devant votre porte simplement parce que vous avez ouvert. Si vous ne comprenez pas leurs besoins, comment pensez-vous les atteindre ?

Interrogez-vous : Quelles sont les informations dont vous disposez sur vos clients, afin d’augmenter la qualité de votre service ?


“If you don’t know where you are going, any road will get you there.” Lewis Caroll

Stratégie claire

Votre entreprise doit impérativement avoir une stratégie claire comme de l’eau de roche. C’est très souvent une fois le business lancé, que l’entrepreneur se retrouve trop impliqué dans son quotidien et ne prend pas le recul nécessaire pour évaluer le chemin parcouru. Or, il est indispensable de prendre le temps de mesurer vos performances, et d’ajuster le tir rapidement si besoin.

Un bon business plan vous permet d’avoir une vision annuelle de vos objectifs. Vous pouvez également les diviser en quatre périodes ce qui vous imposera de les réaliser avant de passer à la période suivante.

Interrogez-vous : Quelle est la place de votre entreprise sur son marché dans deux ans ?

money

Cash flow

Une trésorerie positive, voilà le nerf de la guerre. Le principe est simple : vous ne devez pas dépenser plus d’argent que vous en récoltez. Vous ne pouvez pas non plus considérer votre business comme prospère si vous n’êtes pas en mesure de payer à temps vos salariés et créanciers. On peut nuancer le propos en précisant que pour les entreprises fraîchement créées, il est courant de les voir perdre un peu d’argent durant les premiers mois d’activité. Et c’est normal. Investir n’est jamais sans risque. Attention toutefois à équilibrer la barre le plus tôt possible.

Interrogez-vous: Votre entreprise pourrait-elle survivre si elle n’avait plus d’entrées de liquidités pendant un mois ?


« Le meilleur manager est celui qui sait trouver les talents pour faire les choses, et qui sait aussi réfréner son envie de s’en mêler pendant qu’ils les font. » Théodore Roosevelt

Management

Un bon management peut avoir un impact considérablement positif pour votre entreprise. Si vos employés sont valorisés et épanouis dans leurs tâches, ils resteront fidèles au poste et vous aurez un turnover faible. D’autre part, les clients peuvent développer une forme de relation avec vos employés, et ne plus s’adresser aux mêmes personnes peut les mener à une insatisfaction inutile.

Autre mal existant. Moe Nawaz, conseiller en stratégie au Royaume-Uni, estime qu’il peut être dangereux de promouvoir des employés en raison de leur mérite et non en raison de leurs compétences. Il ajoute également que dans les entreprises de moins de 50 salariés, la dimension affective prend souvent le pas sur la rentabilité. Dans une petite structure où tout le monde se connaît, il est parfois difficile de licencier des employés auxquels on est particulièrement attaché.

Interrogez-vous : Quelle la situation de votre entreprise, est-ce qu’un licenciement pourrait améliorer son état ?


Et c’est tout ?

Evidemment, ce n’est pas seulement en suivant ces 7 points clés que vous deviendrez le prochain Marc Zuckerberg. Se lancer dans l’aventure entrepreneuriale n’est certainement pas la voie de la facilité. Toutefois, ces quelques pistes vous aideront, on l’espère, à prendre la bonne direction. Prenez le temps de remettre votre business en question, et n’hésitez pas à partager votre expérience avec nous dans les commentaires !