logo

Votre caisse enregistreuse
sur iPad

Découvrir Tactill

Ouvrir son commerce saisonnier

Avantages & inconvénients

Alors, bientôt les vacances ? Soleil, plage, bronzette, cocktails… M’enfin pas pour vous, pour vos clients plutôt. Eh oui parce que vous, cette année, vous ouvrez votre commerce saisonnier ! Et qui dit commerce saisonnier dit BGV (Boulot à Grande Vitesse), des rush de malade, mais aussi beaucoup de “sous-sous” à la fin de la saison (c’est peut-être d’ailleurs la seule partie cool de l’aventure. Ou pas).

Que vous soyez commerçant dans l’âme ou non, c’est décidé cet été vous ouvrez votre boui-boui. Ou peut-être l’avez-vous même déjà ouvert. Et vous avez bien raison de profiter de cette clientèle de passage ! En 2013, la France était une nouvelle fois le pays le plus visité au monde avec 84,7 millions de touristes étrangers, selon le Ministère de l’Economie.

On ne va toutefois pas prendre partie, mais vous proposer plutôt quelques avantages et quelques inconvénients à ouvrir son commerce saisonnier. Vous allez voir, le plan est assez pragmatique !



Avantages


Profiter de la localisation de votre choix
L’été arrivant, certaines villes fonctionnent mieux que d’autres, du point de vue touristique. Vous avez donc le temps et la possibilité de repérer le meilleur endroit pour votre commerce saisonnier, et d’ajuster le tir pour l’été prochain dans le cas où le succès ne soit pas au rendez-vous. Voire, pour les plus chanceux, de déplacer votre food-truck en cours de saison (pour voir du pays, ou pour trouver une clientèle plus dépensière).


Choisir les produits à vendre
Pouvoir vous-même opter pour le lieu de votre choix vous permettra aussi d’expérimenter de nouveaux produits. En fonction de la clientèle que vous trouverez sur place, vous devez pouvoir anticiper les nouvelles tendances mais surtout, cerner les attentes des touristes en leur proposant des produits adaptés.


Éviter le train-train quotidien
Vous, vous êtes certainement du genre à vous ennuyer rapidement. D’ailleurs c’est un peu pour cette raison que vous vous lancez dans l’aventure du commerce saisonnier. Vous allez enfin pouvoir céder à votre créativité en proposant des produits que vous pensez appropriés. Presque pas de codes, allez-y, tout est permis !


Des clients disposés à dépenser
C’est l’été, il fait chaud, tout le monde est content. Mais surtout content de débourser ! Et c’est sans doute le critère le plus important à prendre en compte, car vous allez pouvoir miser sur une période de 3-4 mois pour faire un maximum de chiffre d’affaire. Tout ça parce que vos clients sont heureux et beaucoup plus à même de dépenser ce qu’ils ont eu tant de mal à économiser toute l'année… Et ça, c’est tant mieux pour vous.


Se rincer l’oeil
Dernière raison, et pas des moindres : vous aurez affaire à des clients beaux, bronzés et surtout détendus (je crois que c’est mon avantage préféré). Profitez de cette clientèle exceptionnelle. Vous verrez qu’à votre retour, plus rien ne sera plus jamais comme avant…



Inconvénients


Tout miser sur la période saisonnière
Certains commerces saisonniers sont vraiment à envier. Ils réussissent sur une période de 3 à 4 mois, à générer assez de chiffre d’affaire pour tenir toute une année, financièrement parlant. Quand bien même votre activité fonctionnerait du tonnerre, vous avez peu de chance de pouvoir vivre sur une saison de travail aussi courte. Vous devrez certainement prendre une deuxième activité, si ce n’est pas déjà le cas.


Savoir gérer ses stocks
Et c’est loin d’être une mince affaire. Avec la crise (eh oui encore elle, un peu collante sur les bords celle-là), les gens partent à la dernière minute et moins longtemps. Dur dur d’anticiper quoi que ce soit donc, et encore plus lorsqu'il s'agit des stocks. Les risques de rupture, ou les risques de surplus de stocks sont à prévoir.


Des horaires à rallonge
Au départ, il est toujours plus facile de s’imaginer récolter les fruits de ses efforts, que de penser aux efforts en question. Car c’est aussi ça le commerce saisonnier : aimer le travail intense, être capable de gérer les coups de feu mais aussi et surtout ne pas rechigner contre les plages horaires interminables (quand d’autres font les crêpes sur les transats, ça peut être encore plus difficile).


Anticiper les salariés saisonniers
Si vous êtes seul, c’est cool. Si vous devez embaucher, c’est cool aussi mais tâchez d’anticiper les embauches. Alors oui, en temps de crise tout le monde veut bosser, mais tout le monde veut bosser de manière indeterminée surtout. Si vous vous y prenez à la dernière minute, vous devrez probablement offrir un salaire un peu plus généreux pour motiver plus rapidement les troupes !


Retrouver les Parisiens
Ai-je vraiment besoin de développer ce point ? Bon là, c’est entre vous et votre patience…(ça va, on peut rigoler).



Je dois vous dire que j’ai longtemps hésité sur l’ordre du plan : je commence par le pour et je finis par le contre ? Ou l’inverse ? Est-ce que ça veut forcément dire que je prends parti si je finis par les inconvénients ? En fait, non, aucun parti pris.

Le commerce saisonnier est avant tout une aventure que vous devez anticiper mais surtout que vous devez avoir envie de concrétiser pour qu’elle puisse fonctionner. Si d’emblée c’était le cas, relevez vos manches et foncez !

P.S. : Cet été la TacTeam ne bouge pas de ses bureaux de Montrouge, du coup on attend quelques photos de vous ;-)


Author photo