logo

Votre caisse enregistreuse
sur iPad

Découvrir Tactill

Produits fait maison

Tablez sur le “fait maison”

Dans votre restaurant


Depuis son entrée en vigueur en juillet dernier, le label “fait maison” fait beaucoup parler de lui dans le milieu de la restauration. Une récente étude de l’IFOP nous indique à son propos que 95% des français seraient plus disposés à choisir un restaurant utilisant ce label, plutôt qu’un autre.

Reviendrions-nous vers une cuisine traditionnelle française ? En tout état de cause, avec sa nouvelle mention “fait maison”, la restauration se veut plus transparente avec ses consommateurs, tout en valorisant le travail des restaurateurs. Le métier de chef est mieux reconnu, tout comme son savoir-faire.

Petite piqûre de rappel, seule la cuisine élaborée sur place avec des produits bruts est considérée comme du “fait maison”, et donc visée par ce label. Pour en connaître toutes les subtilités, rendez-vous sur le site de Légifrance.

Vous l’aurez compris, si ne vous faites pas encore de cuisine maison, il est temps de vous y mettre ! Pour les chevronnés en la matière, savez-vous réellement communiquer à vos clients que vos plats (ou certains d’entre eux du moins), sont préparés maison ?


logo fait maison

Un logo et une mention à exposer partout

La nouvelle mention “fait maison” est accompagnée d’un logo que tout restaurateur concerné pourra utiliser dans son restaurant. Il a d’ailleurs été pensé pour être facilement reproductible, dans l’hypothèse où vous n’en auriez pas sous la main.

Et puisque votre plat du jour est entièrement préparé par vos soins, dites-le ! Représentez le logo à côté du plat fait maison. Ou si toute votre cuisine est concernée, pourquoi ne pas l’indiquer sur votre vitrine ou tableau ardoise, à la vue de tous ?

Et pour les clients qui ne connaîtraient pas encore le logo, vous pouvez très bien indiquer un astérisque sur vos menus, avec la mention suivante : “ Les plats “fait maison” sont élaborés sur place à partir de produits bruts”. Car, toujours selon l’étude de l’IFOP, 94% du panel interrogé estime que cette mention est rassurante pour les consommateurs.


Votre meilleur ami s’appelle Internet

On n’y coupera plus, les réseaux sociaux font partie intégrante de notre quotidien. L’occasion pour vous d’en tirer profit en étant présent sur quelques uns d’entre eux.

Si Facebook est un incontournable, d’autres médias sociaux comme Instagram et Pinterest ont le vent en poupe, et particulièrement pour les commerces. Basés sur la diffusion de visuels, ils vous permettront de partager les photographies de votre choix. Par exemple, vous revenez de chez votre fournisseur de légumes…pourquoi ne pas immortaliser le moment en postant une photo sur Instagram. Cela prouvera à votre communauté que vous n’avez rien à leur cacher, et surtout, que vos produits sont frais, et a fortiori, vos plats faits maison !

gregory anelka fables de la fontaine-1 Grégory ANELKA
Directeur d’exploitation - Les Fables de la Fontaine

“Un restaurateur doit toujours être fier de pouvoir présenter son produit au client avant d’aller le préparer en cuisine. C’est non seulement un gage de qualité pour le client, mais cela lui prouve également que le plat est bien fait maison.”


Saisonnalité et provenance : une communication transparente

Grégory Anelka, directeur d’exploitation aux Fables de la Fontaine, rue Saint Dominique à Paris, nous répond sur la question de l’utilisation des produits de saison : “Le “fait maison” implique le respect de la saisonnalité”. Autrement dit, proposer une salade de tomates en plein mois de janvier peut mettre la puce à l’oreille des consommateurs. Si les clients sont frileux quant au choix de l’établissement dans lequel ils vont se restaurer, proposer des plats dont les produits sont hors saison ne jouera pas en votre faveur. Mettez l’accent sur la saison, nous sommes en avril, le mois du chou et du radis ! Retrouvez d’autres aliments de saison sur le site du gouvernement.

Grégory conseille fortement à tous les restaurateurs de ne pas hésiter à aller à la rencontre de leurs clients. La plupart d’entre vous a d’ailleurs beaucoup d'enthousiasme à parler de sa cuisine et des produits utilisés. “À la fois vous rassurez le client, mais quelque part, vous le fidélisez aussi”, ajoute Grégory.

Il déplore notamment le fait que trop peu de restaurateurs privilégient les produits français. “La France ce n’est pas que la Tour Eiffel. C’est aussi des produits du terroir, le patrimoine de nos régions. Et c’est aussi ce pour quoi les clients viennent nous voir”.


ratatouille-miam-1

Une première reconnaissance

Même s’il est parfois critiqué, le nouveau label “fait maison” reste un premier pas pour faire reconnaître le savoir-faire des restaurants. Il représente aussi une mention rassurante pour le consommateur et permet à l’établissement de mettre en avant son positionnement “fait maison”. On peut néanmoins regretter qu’un chef amoureux de son métier soit désormais obligé de l’afficher sur sa vitrine.

Pour rééquilibrer la balance, à quand le logo “fait à l’usine” ?


Author photo