Votre caisse enregistreuse sur iPad et iPhone

Découvrir Tactill

Vente sur les marchés

Comment vendre sur les marchés : guide pratique



Envie de partager vos produits sur un stand à vos couleurs ? Vendre sur les marchés est un gage d’indépendance et vous fait profiter d’une ambiance conviviale, au plus proche de vos clients. Détail des démarches à réaliser pour vendre sur les marchés.

Quel statut est nécessaire pour vendre sur les marchés ?

L’enregistrement préalable


La vente sur les marchés est soumise à une réglementation spécifique. Il n’est pas possible de demander un emplacement si vous êtes un particulier par exemple. Vous devrez d’abord vous enregistrer :

  • En tant que commerçant : auprès de la Chambre de Commerce et d’industrie (CCI)

  • En tant qu’artisan : auprès de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat (CMA)

La carte de commerçant ambulant


Une fois enregistré, vous devrez demander une carte de commerçant ambulant pour vendre sur les marchés. Même si vous pratiquez déjà votre activité commerciale dans une boutique « en dur », cette carte est obligatoire pour chaque professionnel qui souhaite vendre des produits hors de sa commune.

Seule exception : si vous vous limitez au seul marché de votre commune, la carte n’est pas nécessaire (mais vous devrez tout de même faire une demande d’emplacement).

Cette carte doit être demandée aux organismes correspondants à votre activité (CCI pour un commerçant, CMA si vous êtes artisan). Elle est généralement délivrée sous 1 mois.

Nominative (elle comporte votre photo d’identité), la carte de commerçant ambulant est valable 4 ans. Elle constitue la première étape administrative nécessaire avant de commencer à vendre sur les marchés.

Bon à savoir : les agriculteurs ne sont pas soumis à cette obligation. Leur activité est considérée comme une vente directe, ils n’ont donc pas besoin d’une carte de commerçant ambulant pour vendre sur les marchés. Cela est vrai s’ils vendent des produits issus de leur exploitation, mais aussi s’ils revendent occasionnellement des produits achetés à d’autres.

Comment trouver un emplacement

Sélectionner ses halles et marchés


L’organisation des marchés relève de la compétence des maires. C’est donc la mairie de chaque commune qui définit :

  1. Le fonctionnement général du marché

  2. Le nombre d’emplacements pour les commerçants et/ou les artisans

  3. Les dates et horaires d’ouverture

  4. Le tarif des droits de place


stand_marché.png

Commencez par vous renseigner sur les marchés situés aux alentours et susceptibles de vous correspondre :

  • Lieux et horaires d’ouverture : semaine et/ou week-end ? Matinée ou après-midi ?

  • Type de clientèle : locaux ou touristes ?

  • Nature des commercants présents (primeurs, fleuristes, brocanteurs…)

  • Ambiance


Si possible, rendez-vous sur place afin de prendre la température. Vendre sur les marchés demande une motivation importante : se lever tôt, remplir son camion, installer son stand et encaisser les clients rapidement peut être énergivore et chronophage ! Prenez le temps de sélectionner les marchés les plus compatibles avec votre lieu de chargement, vos objectifs commerciaux et vos produits.

Contactez également les mairies pour avoir une première estimation du droit de place : cette taxe, qui permet d’occuper un stand, est à régler à la mairie. La taxe sur le droit de place peut être calculée de deux manières : au mètre linéaire occupé, ou au mètre carré.

Le montant est fixé par délibération du conseil municipal, et peut beaucoup varier d’une commune à l’autre. Il est donc crucial de se renseigner sur le montant avant de demander un emplacement.

Certaines communes appliquent une taxe supplémentaire : la taxe sur les activités commerciales saisonnières non salariées. En tant que commerçant ambulant, vous devrez vous acquitter de cette taxe si vous vendez sur les marchés. Encore une fois, il faut se renseigner auprès de la mairie pour savoir si cette taxe existe, et connaître son montant le cas échéant.

Faire une demande d’emplacement


Vous avez reçu votre carte et trouvé les communes parfaites pour vendre vos marchandises ? Reste une dernière étape : la demande d’emplacement. Elle est laborieuse si vous souhaitez vendre sur de nombreux marchés, mais elle reste obligatoire. Il est illégal, même avec une carte de commerçant ambulant, de vendre sur les marchés sans emplacement attribué.

Vous devrez faire la demande auprès de chaque mairie concernée. Les villes de grande taille ont souvent une commission spécifique, chargée de l’attribution des places.

Une place pourra vous être attribuée à l’année : vous bénéficiez alors d’un emplacement fixe, contre le paiement du droit de place (à régler chaque mois, chaque trimestre ou chaque année).

Et vous, aimez-vous l’ambiance si particulière de la vente sur les marchés ?

Rédactrice chez Tactill